Comment aider un parent proche en perte d’autonomie ?

Un moment délicat et gênant dans la vie d’une personne : perdre son autonomie à gérer sa vie quotidienne. En effet, personne ne veut pas passer par ce stade de la vie car une part de la personne n’existe plus. De ce fait, il faut venir en aide de ces personnes afin qu’elles puissent jouir pleinement de tout leur droit malgré cet incident. Pour cela, il faut s’occuper de ses parents pour leur donner de l’espoir dans la vie.

Vous pouvez vous occuper vous-même ou un membre de la famille

Une décision qu’il ne faut pas prendre à la légère car en cas de maladresse, vous pourrez encore faire plus de mal qu’il n’y a à vos parents. Pour cela, il faut avant tout évaluer les besoins de ses parents. En effet, vous devrez connaître tout ce qui concerne leurs vie quotidienne : comment ils mangent, dorment, quels aliments préfèrent-ils… Cela signifie que vous devrez être au petit soin d’eux durant leur vie. Vous devrez, dans ce cas, avoir un emploi du temps souple qui pourrait leur venir en aide à chaque qu’il le faut. Vous pourrez vous faire aider avec un membre de la famille et faire une rotation pour éviter que vous soyez trop fatigués.

Engager une assistante médicale à domicile

Il faut savoir que ces personnes en perte d’autonomie requièrent des soins particuliers qui exigent la présence d’assistance médicale à domicile. Dans ce cas, vous devrez engager une personne adéquate pour s’occuper de vos parents. Pour cela, vous devrez être très exigeant dans le choix de l’assistant médical surtout au niveau de son expérience car on ne peut pas mettre ces personnes en perte d’autonomie entre les mains de quelqu’un qui ne sait même pas changer une couche ou qui n’aime pas s’occuper des personnes âgées. Les parents doivent accepter de se faire aider face à la dépendance.

Mettre la personne sous tutelle ou curatelle

A part tout ça, à cause de la perte d’autonomie, vous devrez vous occuper également de sa vie civile. Pour cela, l’Etat a mis en place des mesures judiciaires pour protéger ces personnes afin qu’elles puissent jouir de tout leur droit. Dans ce cas, vous pourrez mettre les personnes en perte d’autonomie sous tutelle ou curatelle selon le cas. Pour la première, il s’agit d’une mesure très restrictive et qui protège une personne qui a perdu toute la totalité de ses capacités mentales et physiques. Pour la seconde, c’est-à-dire la curatelle, c’est une mesure moins restrictive mais qui protège également la personne en perte d’autonomie.