Les droits d’enfant
et la mixité parentale

Droits d’enfants

Selon la CIDE, l’enfant est considéré comme étant un être humain en développement doté de droits à caractère universel.

Droits fondamentaux
et universels

Quel que soit leur statut, les enfants ont droit à la non-discrimination lorsqu’ils sont présents sur le territoire national. Qu’importent les décisions, c’est l’intérêt supérieur de l’enfant qui prime. Il faut respecter le droit à la vie et au développement en termes de santé et éducation.

Combats fondamentaux

obligatoire et gratuite

Instruction laïque, obligatoire et gratuite

Promotion de l’égalité des chances

Promotion de l’égalité des chances

Développer ses talents pour trouver sa place dans la société

Développer ses talents pour trouver sa place dans la société

Les couples mixtes font régulièrement l’objet de questionnements et controverses. La mixité des parents alimente plusieurs débats publics et espaces politiques. On recense plusieurs récits d’enlèvement d’enfants relatant un des parents qui emmène l’enfant de force dans son pays d’origine.

Liberté de l’individu

Norme homogamique

La mixité conjugale s’inscrit en dehors de la norme homogamique. Elle permet d’échapper aux contraintes sociales du choix du conjoint.

Homogamie ethnique

Le courant migratoire rend possible le mariage présentant une homogamie ethnique (le fait de se marier dans un même groupe, ethnie...).

Conjugalité mixte

Si les couples mixtes décident d’avoir des enfants, il faut prendre en compte l’appartenance sociale.

L’égalité des droits d’enfants

Droit à la non-discrimination, au bien-être, être guidé par les parents, à la vie et au développement…

Liberté d’opinion

Liberté d’opinion

Donner un avis

Exprimer librement

Liberté d’expression

Exprimer librement

Liberté de penser

Liberté de penser

Conscience

Intégrer un groupe

Liberté d’association

Intégrer un groupe

Déclaration d’intervention

Le Défenseur des droits dispose des moyens et pouvoirs étendus. Il peut formuler des recommandations, proposer des modifications d’une législation ou sensibiliser l’opinion publique. Il dispose aussi du pouvoir de saisine de l’autorité disciplinaire compétente, intervention en justice et injonction.

Protection des enfants et des familles

Actuellement, les enfants sont rarement mis en danger par des personnes extérieures à leurs familles. Ils sont protégés par les services sociaux.

Objectifs de la protection de l’enfance

La politique de protection de l’enfance permet de prévenir les difficultés dont les parents sont confrontés dans l’exercice de leurs responsabilités éducatives.

Généralisation de la protection infantile

Compte tenu du taux de mortalité maternelle et de la libéralisation des familles, ce règlement protège également les enfants de leurs parents.

L'enfant est le membre le plus fragile de la famille, de la société

Service de babysitting : règles de base entre parents et babysitter !

L’adoption d’enfants :
Création de filiations
enfants et les nouveaux parents

L’adoption peut être motivée par la volonté de créer une famille. Son objectif est de pourvoir aux besoins d’un enfant orphelin grâce à l’établissement d’une filiation. On peut également adopter afin de transmettre un héritage ou pour qu’un couple de même sexe puisse élever un enfant.